Le Cochon Tamworth

Le Tamworth est une des plus vieilles races européennes de cochons, possiblement issue de cochons sauvages.

‘Le Tamworth contemporain est considéré comme la race la plus typique originaire de la vieille espèce indigène, le cochon forestier de vieille Angleterre. Il conserve ce statut parce qu’à la fin du 18e siècle, alors que de nombreuses race indigènes étaient ‘améliorées’ par des croisements avec du cheptel chinois et napolitain, le Tamworth n’était pas considéré à la mode et donc ignoré. C’est donc aujourd’hui la plus vieille et la plus pure race anglaise…’(www.thepigsite.com)

 

Il est probable que des cochons irlandais ont été utilisés pour améliorer le Tamworth au début des années 1800, mais à part ça, l’héritage génétique du Tamworth demeure intact, ce qui en fait l’une des races les plus pures de cochon domestique encore en existence. Son nom lui vient du village de Tamworth dans le Staffordshire en Angleterre, la région où la race a été standardisée au milieu du 19e siècle. Le Tamworth a été officiellement reconnu comme une race par la Royal Agricultural Society (la société royale d’agriculture) d’Angleterre en 1865.

Les Tamworths sont arrivés dans l’est du Canada en 1877. Ils se sont rapidement propagés à travers le pays, devenant l’une des races les plus populaires de porcs et jouant un rôle fondamental dans notre histoire agricole. Les Tamworths étaient parfaits pour les petites fermes mixtes qui caractérisaient l’agriculture canadienne du 19e jusqu’au milieu du 20e siècle, car  ils pouvaient supporter le froid et prospérer à l’extérieur avec un minimum de soins.

‘Les Tamworth sont parfaitement adaptés à l’élevage extérieur, pouvant paître avec les bovins et se nourrissant du fourrage laissé par ceux-ci dans les pâturages. En outre, ils fouillent efficacement le sol à la recherche de nourriture dans la forêt ou dans un pâturage, ce qui les rend très utiles dans les systèmes d’exploitation agricole à base de fourrage. En plus de leur tolérance à des températures extrêmes, ils sont également résistants aux maladies, nécessitant peu ou pas de traitements antibiotiques. En outre, leur couleur dorée les protège des coups de soleil. (slowfood.ca)

 

 

Le Journal d’agriculture illustré, publicité, 1895

 

Le Tamworth est un cochon au pelage blond tirant sur le roux, avec un corps long et étroit. La viande de cette race est maigre et très savoureuse. Ils sont réputés pour produire le meilleur bacon de toutes les races de porc. Ils nécessitent peu d’entretien car ils sont d’excellent fourrageurs et préfèrent vivre à l’extérieur ou ils peuvent se débrouiller seuls. Ce sont des animaux intelligents, amicaux et curieux. Les femelles produisent des portées d’une dizaine de porcelets et elles sont d’excellentes mères.

 

Les porcelets Tamworth de la ferme de Stacey Boychuk et Dwight McIntyre à Herdman, Qc.

 

Les Tamworths prennent 50% plus de temps pour atteindre la maturité que les porcs commerciaux modernes. Cette croissance lente combinée à leur incapacité à vivre à l’intérieur dans les conditions d’élevage intensif de l’agriculture moderne ont conduit au déclin rapide de leur nombre à partir des années 1950. En outre, la réglementation interdisant l’élevage de porcs sur les fermes laitières et les changements dans le classement de la viande a également réduit leur nombre.

Le Tamworth est considéré comme une espèce en danger d’extinction avec moins de 35 femelles nouvellement enregistrées au Canada en 2015 (pour un total d’environ 250). Il y en aurait aussi peu que 4000 dans le monde entier.

Sources additionnelles:  Rare Breeds Canada (rarebreeds.org), The Livestock Conservancy (livestockconservancy.org) Rare Breeds Survival Trust (rbst.org.uk)

 

Traduction par Anne Gardon.

You may also like

Leave a comment